VOTRE VISION

LA MYOPIE

 

La myopie est due à un œil trop long ou a une convergence trop importante. L'image d'un objet se forme en avant de la rétine.

 

Un œil myope voit très bien de près (sans autre trouble visuel associé), mais sa vision éloignée est floue.

 

On peut classer la myopie selon trois degrés différents:

- une petite myopie jusqu'à -2 dioptries

- un moyenne myopie entre -2 et -6 dioptries

- une forte myopie à partir de -6 dioptries

 

La myopie sera corrigée par un verre concave qui va reculer l'image sur la rétine, et ainsi permettre une vision nette.

 

La caractéristique d'un verre myope est d'être fin au milieu et épais sur les bords. Plus la myopie sera forte, plus le verre sera épais au bord. C'est donc pour cela qu'il faudra choisir des petits verres, en plus d'un matériau aminci.

L'hypermétropie

 

L'hypermétropie est due à un œil trop court ou à une convergence trop faible. L'image va donc se former en arrière de la rétine.

 

L’œil hypermétrope va devoir faire un effort de convergence afin de ramener l'image sur la rétine. La vision sera nette, mais cet effort peut causer un inconfort et une fatigue visuelle.

 

Plus l'hypermétropie sera importante, plus l'effort à fournir pour une vision nette sera important.

 

Pour un individu jeune, l'hypermétropie ne sera pas forcément détectée car la capacité d'accommodation est très importante et le système visuel peut arriver à la compenser. Il n'y aura pas obligatoirement de gène ressentie. C'est pour cela qu'il est important de consulter un ophtalmologiste dès le plus jeune âge.

 

Avec l'âge, l'accommodation diminue et le système visuel ne peut plus compenser cette hypermétropie sans effort. Il en résulte des maux de tête et une vision inconfortable.

 

L'hypermétropie sera corrigée par un verre convexe qui va ramener l'image sur la rétine pour une vision nette sans effort.

 

La caractéristique d'un verre corrigeant l'hypermétropie est d'être plus épais au centre qu'au bord, contrairement à un verre de myope. Plus l'hypermétropie sera importante, plus le verre sera épais au centre et bombé.

 

Il est donc important de choisir un verre adapté, aminci, asphérique pour le rendre moins galbé et éviter l'effet loupe.

L'astigmatisme

L'astigmatisme de l’œil est une résultante de la combinaison de deux astigmatismes:

- l'astigmatisme de la cornée (astigmatisme physiologique d'environ 0,50 dioptries du à la pression des paupières)

- l'astigmatisme du cristallin

 

Un œil est dit astigmate lorsque ces deux astigmatismes ne se compensent pas parfaitement.

 

Un œil astigmate présente deux rayons de courbures, donc deux focales. L'image d'un point ne sera jamais un point, et la vision sera imprécise quelque soit la distance. Cela peut engendrer un inconfort, une fatigue visuelle, et une difficulté de différenciation de certaines lettres: le F et le P, le M et le H, le B et le R...

 

L'astigmatisme peut être associé à une myopie ou une hypermétropie.

 

L'astigmatisme sera corrigé par un verre torique, qui va compenser l'astigmatisme de l’œil.

 

La presbytie

La presbytie n'est pas un défaut de vision. C'est une évolution naturelle de l’œil liée à l'âge. Elle est due à un durcissement du cristallin qui va empêcher la mise au point en vision de près. Elle apparaît entre 40 et 45 ans et se traduit par une difficulté à bien voir de près.

 

Il faut une correction positive afin de compenser l'accommodation du cristallin.

 

Il existe trois façons de corriger la presbytie:

- des verres unifocaux pour une vision nette à une distance fixe (40 cm généralement)

- des verres dits "à profondeur de champ" pour une vision nette de la vision de près à la vision intermédiaire (idéal pour un travail sur écran)

- des verres progressifs pour une vision nette à toute distance.